Le Service de sécurité et de renseignement (BIS)

service de renseignement de la République tchèque

Coopération internationale

Dans des temps marqués par les risques visant la civilisation et ayant une dimension planétaire, la coopération internationale des services de renseignement partenaires, dont la mission consiste à prévoir et éliminer des menaces graves, représente un facteur clé et irremplaçable. Sans la coopération, il serait pratiquement impossible de faire face, par exemple, au terrorisme et au crime organisé.

 

C´est le gouvernement qui approuve la coopération du BIS avec un service de renseignement étranger. Actuellement, le BIS est autorisé de coopérer, sur une base bilatérale, avec plus d´une centaine de services de 65 pays. On développe les contacts actifs avec plus de 60 services.  Chaque année, il y a plusieurs milliers échanges entre le BIS et ses partenaires étrangers et on tient quelques centaines de rencontres personnelles (les chiffres exacts sont disponibles dans le rapport annuel public). Le terrorisme, crime organisé, prolifération des armes de destruction massive, commerce de technologies militaires et d´armes conventionnelles, contre-espionnage et migration illégale font les sujets principaux de larges contacts sur le plan international.

 

La plus active communication est développée avec les services partenaires des pays voisins avec lesquels on partage les mêmes problèmes et expériences, ainsi qu´avec les services des pays membres de l´OTAN. La coopération dans le cadre de l´OTAN a orienté l´attention du BIS - notamment en connexion avec la lutte contre le terrorisme international - vers les régions n´ayant pas été au centre de son intérêt auparavant. En cas de besoin urgent résultant d´un risque imminent, le BIS est prêt et capable d´entrer en communication aussi avec des services de renseignement n´appartenant pas dans le réseau de ses contacts habituels. 

 

 

retour
Top