Le Service de sécurité et de renseignement (BIS)

service de renseignement de la République tchèque

Agents

Des agents fournissant des informations extrêmement utiles et uniques représentent le plus grand atout de chaque service de renseignement. C´est la loi qui autorise le Service de traiter les agents - à savoir les personnes agissant en faveur du BIS. Chaque personne âgée de plus de 18 ans peut offrir ses services, mais dans la majorité écrasante des cas, c´est le BIS qui demande l´assistance et fait choix de ses co-optés. La capacité de l´agent d´offrir les informations auxquelles le Service est intéressé, est d´une importance primordiale. Il s´agit toujours des éléments relevant des compétences du BIS données par la loi.

 

La coopération d´un citoyen avec le BIS illustre son lien avec le pays dans lequel il réside, c´est la question de son courage personnel. De son côté, il s´agit d´une assistance fournie afin d´empêcher les activités menaçant la sécurité, démocratie et intérêts économiques du pays, ainsi que de son soutien dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé. Les agents sont les volontaires travaillant en faveur du Service par exemple pour des raisons patriotiques, mais très souvent aussi du fait qu´ils se sentent, dans une certaine mesure, participants aux activités visant à gérer et résoudre des grands défis de société. Jamais le Service ne recrute ses agents par la collecte des documents compromettants, l´extorsion et les menaces. Dans ce sens, toutes méthodes de contrainte sont inacceptables. Il n´appartient qu´au citoyen de prendre la décision volontaire concernant la coopération éventuelle avec le Service.

 

Le Service est tenu de protéger le citoyen qui - en tant que personne agissant en faveur du BIS - apporte son assistance à l´État tchèque et garder le secret sur son identité dans toutes les circonstances.  De même, le BIS a l´obligation de protéger son agent contre le préjudice à sa santé, honneur et propriété, qui pourrait être causé en connexion avec son travail au profit du BIS. La protection des agents - donc des sources d´informations - représente une des facteurs limitants principaux empêchant le franc-parler du Service vis-à-vis le public.

 

La moindre mention, qui semble non pertinente et sans importance, prononcée dans le contexte d´une certaine activité ou affaire risquerait de révéler l´agent et le mettre en danger ensuite. C´est pourquoi le BIS doit laisser de côté certaines spéculations et il ne peut pas donner la réponse claire et univoque au public.

 

 

retour
Top